Avantage individuel acquis : de quoi s’agit-il ?

La cour de cassation a défini l’avantage individuel acquis comme « l’avantage qui, au jour de la dénonciation de la convention ou de l’accord collectif, procurait au salarié une rémunération ou un droit dont il bénéficiait à titre personnel et qui correspondait à un droit déjà ouvert et non simplement éventuel » (Cass. soc. 13 mars 2001 n° de pourvoi 99-45651).

  •  La dénonciation d’un accord collectif doit être suivie d’une négociation

En l’absence de stipulation expresse, la dénonciation d’un accord collectif est précédée d’un préavis de trois mois (article L2261-9 du code du travail).

La négociation d’un nouvel accord, dit « de substitution » doit alors s’engager dans le délai d’un an à compter de l’expiration du préavis.

Si l’accord dénoncé n’est pas remplacé dans ce délai, les salariés des entreprises concernées conservent les avantages individuels qu’ils ont acquis, en application de la convention ou de l’accord, à l’expiration de ce délai (article L2261-13 du code du travail).

  • C’est cette solution que rappelle la Cour de cassation dans sa décision du 5 novembre 2014 :

Elle juge en effet que la rémunération d’un temps de pause prévue dans un accord collectif dénoncé mais non suivi d’un accord de substitution, constitue pour chaque salarié faisant partie des effectifs au jour de la dénonciation de l’accord, un avantage individuel acquis.

En conséquence, les salariés concernés doivent être rémunérés de ce temps de pause.

La cour d’appel d’Angers avait, quant à elle, jugé que le maintien de cet avantage était incompatible avec la nouvelle organisation du temps de travail, puisqu’il impliquerait que ces salariés, pour conserver dans leur globalité, leurs avantages antérieurs à la dénonciation, comme l’exigerait le caractère indivisible de l’accord dénoncé, travaillent 30 minutes de moins par jour que le temps de travail fixé par les employeurs.

La Cour de cassation a constaté qu’il n’y avait pas eu d’accord de substitution après la dénonciation de l’accord collectif ; dès lors, le maintien de la rémunération du temps de pause constituait pour chacun des salariés concernés, un avantage individuel acquis (Cass. soc. 5 novembre 2014 n° de pourvoi 13-14077).

Ce qu’il faut retenir :

Si un accord collectif, dénoncé, n’est pas remplacé par un accord de substitution dans le délai d’un an à compter de l’expiration du préavis, les salariés conservent les avantage individuels qu’ils ont acquis.

Demander une consultation en ligne avec Maître Lailler
L’auteure de cet article

Cet article a été rédigé par Maître Nathalie Lailler, avocate spécialiste en droit du travail, de la sécurité sociale et de la protection sociale.

Si vous souhaitez une réponse documentée ou un conseil, vous pouvez demander une consultation en ligne avec Maître Lailler ici.

Partagez cet article
Comments (4)
  • bonjour j’occupe le poste de cadre de direction chargée de la qualité et du développement RH .
    Depuis plusieurs années ( plus de 6 ans) certains cadres bénéficient d’un carte essence avec un profond d’un plein par mois qui me permet d’utiliser mon véhicule personnel pendant mon travail.
    Aujourd’hui on me demande de restituer cette carte sans autre explication .
    Pouvez vous m’apporter des précisions sur mes droits .
    Est un avantage acquis ?
    j’ai rendez vous demain avec la direction
    je vous remercie d avance pour vos commentaires

  • Je suis éducateur spécialisé, salarié dans une association qui a signé un accord RTT en 2000. Cet accord n’a jamais été dénoncé. Aujourd’hui une nouvelle direction veut ouvrir l’établissement 7 jours de plus par an sans aucune compensation. Cette nouvelle organisation vient heurter l’accord RTT qui organisait le travail des salariés sur 36 semaines annualisées (nous sommes basées sur les rythmes scolaires : l’accord prévoyait de rester à 39 heures hebdo et de transformer le reliquat en jours de congés). Y a t il dans ce cas remise en cause d’avantages acquis individuels ?

    • Je travaille dans une société de vente de contrat de télésurveillance et, nous avons été racheté un groupe depuis peu.
      Il était d’usage et contractuellement de fournir des rdvs en moyenne 40 par mois par le biais d’une société de télémarketing depuis 8 ans.
      A ce jour, la nouvelle société nous fournis une moyenne de 5 rdvs par mois. Je subis une baisse de salaire de plus de 50%
      Que puis-je faire en sachant que je leur ai notifier par écrit que je n’acceptais pas la modification de mon contrat suite au rachat. J’ ai l’impression qu’il me pousse à démissionner?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Blog Pratique du droit du travail est rédigé par Maître Nathalie Lailler, avocate spécialiste en droit du travail, de la sécurité sociale et de la protection sociale.

Maître Lailler est spécialiste en droit du travail, de la sécurité sociale et de la protection sociale (certificat de spécialisation délivré en 2007 par l’EDAGO).
Elle suit une formation permanente dans ses domaines de spécialisation afin d’apporter à ses clients les conseils les plus avisés.

Notre cabinet, spécialisé en droit du travail et de la sécurité sociale, a toujours eu la volonté d’apporter des prestations de qualité à ses clients, ce qui l’a conduit, en 2014, à obtenir la certification ISO 9001.
Nous nous engageons à donner une pleine et entière satisfaction à nos clients, en étant à leur écoute permanente et en leur assurant une qualité de service dans un cadre sécurisant, afin de leur apporter des conseils pertinents et défendre leurs intérêts légitimes.
A cet effet, nous avons mis en place une organisation de qualité et formons régulièrement nos collaborateurs afin de faire évoluer leurs compétences et connaissances.

Consultation en ligne

Le Blog pratique du droit du travail est rédigé par Maître Nathalie Lailler. Des consultations en ligne sont possibles sur son site.

Voulez-vous y accéder ?

Aller sur www.lailler-avocats.fr

Consultation en ligne

Le Blog pratique du droit du travail est rédigé par Maître Nathalie Lailler. Des consultations en ligne sont possibles sur son site.

Voulez-vous y accéder ?
www.lailler-avocats.fr

Maitre Nathalie Lailler, 31 rue Saint-Jean 14000 Caen - 02 31 50 10 11 - Copyright © 2020 Le blog pratique du droit du travail