MOULINEX : licenciement sans cause réelle et sérieuse confirmé pour 190 salariés

PH_FP2111_mainC’est une affaire qui dure depuis plus de 10 ans.

En 2001, la société d’électro-ménager MOULINEX est en redressement judiciaire; elle est partiellement reprise par le groupe SEB mais plusieurs usines MOULINEX situées en Basse-normandie à BAYEUX, FALAISE, CORMELLES-LE-ROYAL et employant plus de 3.000 salariés ferment.

Dix ans après le licenciement de 1300 ouvriers de la SMN de MONDEVILLE (Société de métallurgie normande, filiale d’USINOR SACILOR) et le démantèlement de ses hauts-fourneaux vendus à la Chine, c’est un nouveau séisme social pour la Basse-Normandie.

Par vagues successives, les salariés de MOULINEX vont contester leur licenciement auprès du Conseil de Prud’hommes de CAEN estimant que tous les efforts de reclassement n’ont pas été effectués; ils contestent par ailleurs les critères de choix des salariés licenciés.

Les recours vont se succéder: appel, cassation, confirmant que les licenciements MOULINEX sont dépourvus de cause réelle et sérieuse.

En 2008, la Cour de cassation saisie d’un pourvoi par les administrateurs judiciaires de MOULINEX va donner gain de cause aux salariés.

Par un arrêt rendu le 26 janvier 2012, la Cour de cassation vient de confirmer sa jurisprudence, rejetant les nouveaux pourvois des administrateurs judiciaires.

Les arrêts qui avaient été rendus par la Cour d’appel de Caen le 6 août 2010 et qui concernaient 190 salariés sont par conséquent devenus définitifs: les licenciements de ces 190 salariés sont bien dépourvus de cause réelle et sérieuse. Les salariés avaient obtenu en appel entre 1.500 et 50.000 euros de dommages-intérêts selon leur ancienneté, leur êge et leur préjudice.
Pour ces 190 salariés, c’est une fin de partie qui vient d’être sifflée après 10 années de procédure.

D’autres dossiers MOULINEX sont en cours et concernent près de 600 salariés; un nouvel arrêt de la Cour de cassation est attendu pour le 8 février prochain.

Lire les articles parus dans OUEST FRANCE et dans Côté CAEN.

Demander une consultation en ligne avec Maître Lailler
L’auteur de cet article

Cet article a été rédigé par Maître Nathalie Lailler, avocate spécialiste en droit du travail, de la sécurité sociale et de la protection sociale.

Si vous souhaitez une réponse documentée ou un conseil, vous pouvez demander une consultation en ligne avec Maître Lailler ici.

Partagez cet article

Le Blog Pratique du droit du travail est rédigé par Maître Nathalie Lailler, avocate spécialiste en droit du travail, de la sécurité sociale et de la protection sociale.

Maître Lailler est spécialiste en droit du travail, de la sécurité sociale et de la protection sociale (certificat de spécialisation délivré en 2007 par l’EDAGO).
Elle suit une formation permanente dans ses domaines de spécialisation afin d’apporter à ses clients les conseils les plus avisés.

Notre cabinet, spécialisé en droit du travail et de la sécurité sociale, a toujours eu la volonté d’apporter des prestations de qualité à ses clients, ce qui l’a conduit, en 2014, à obtenir la certification ISO 9001.
Nous nous engageons à donner une pleine et entière satisfaction à nos clients, en étant à leur écoute permanente et en leur assurant une qualité de service dans un cadre sécurisant, afin de leur apporter des conseils pertinents et défendre leurs intérêts légitimes.
A cet effet, nous avons mis en place une organisation de qualité et formons régulièrement nos collaborateurs afin de faire évoluer leurs compétences et connaissances.

Consultation en ligne

Le Blog pratique du droit du travail est rédigé par Maître Nathalie Lailler. Des consultations en ligne sont possibles sur son site.

Voulez-vous y accéder ?

Aller sur www.lailler-avocats.fr

Consultation en ligne

Le Blog pratique du droit du travail est rédigé par Maître Nathalie Lailler. Des consultations en ligne sont possibles sur son site.

Voulez-vous y accéder ?
www.lailler-avocats.fr

Maitre Nathalie Lailler, 31 rue Saint-Jean 14000 Caen - 02 31 50 10 11 - Copyright © 2020 Le blog pratique du droit du travail